Marie-Madeleine RASKY (1897-1982)

Marie-Madeleine de Rasky est une femme à la vie extraordinaire. D'origine tchèque, elle naît à Alger en 1897. A la fois artiste-peintre, écrivain mais aussi résistante au cours de la Seconde Guerre Mondiale, découvrez son parcours incroyable ...

Marie-Madeleine DE RASKY de son vrai nom Marie-Magdeleine Juvarek Hrazky est une artiste peintre d'origine tchèque, née le 16 août 1897 à Alger. Avant-guerre, elle parcourt le monde pour exposer ses oeuvres.


Elle fait alors la rencontre et épouse Maurice Bourdet, speaker au "Poste Parisien" dont la voix est extrêmement populaire en France. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ils s'installèrent à Versailles où ils possédaient deux hôtels particuliers, rue Mademoiselle et rue Pilatre du Rozier. Leur maison devint rapidement un lieu de réunion clandestin pour la Résistance.



En février 1944, Maurice Boudet fut arrêté et déporté à Neuengamme où il meurt le 14 novembre 1944. Poursuivant le combat, sa femme donne son nom à son groupe de résistants versaillais « Marie Magdeleine ». À la Libération, Marie-Madeleine devient présidente d'honneur du Comité local de libération de Versailles et maire honoraire de la ville.




Après-guerre, Marie Madeleine de Rasky reprend ses activités artistiques et expose régulièrement ses oeuvres, notamment à Paris à la galerie Paul Petrides.


Son oeuvre concentre des peintures de fleurs, des portraits de personnalités de la société parisienne. Passionnée d'histoire, elle écrit et publie également quelques ouvrages, notamment sur Marie-Antoinette et la période révolutionnaire.

>> A retrouver sur la Galerie de Sophie <<


Elle obtint de nombreux prix et récompenses pour son oeuvre (lauréate de la Schroeder American Institute; grand Prix internationale de la ville d'Alger en 1961; Médaille d'argent de la Ville de Paris en 1964...). Et fut récompensée pour son rôle au corus de la 2nde Guerre Mondiale en recevant la Légion d'Honneur, la Croix de guerre 1939-1945, la médaille de la Résistance avec rosette et plusieurs décorations étrangères. Elle s'éteint en 1982.