Armoire Jules LELEU (1883-1961) style Art Déco marquetée de croisillons
Belle armoire basse  marquetée de croisillons et aux serrures de bronze doré.

Estampille n°27759 et étiquette au dos. Manufacture du 28 octobre 1955.

Design de l'artiste Jules Leleu (1883-1961), illustre décorateur français de la période Art déco.
Dimensions (Hauteur/Largeur/Profondeur):  155 x 185,5 x 52 cm

Provenance : Collection privée, résultant d'une acquisition directe auprès de l'artiste.
Expertise commisaire priseur.

 

A noter : Au dos, étiquette mentionnant " Ce meuble dessiné par J.Leleu a été exécuté sous sa direction. Il porte le n° 27759. A Paris, le 28 octobre 1955."

 

Artiste exposé au Musée des Arts Décoratifs à Paris, au Musée des Années 30 à Boulogne et au Musée Piscine deRoubaix, ainsi qu'au Metropolitan Museum of Art de New York.

 

  • Forme : Armoire basse droite
  • Ouvrants : 4 portes en facade : 1/4, 2/4, 1/4.
  • Ornementation : Entrées de serrures en bronze doré à motif de cornes affrontées.
  • Marqueterie : Facade à décor marqueté de croisillons.

Armoire basse Jules Leleu style Art Déco

2 500,00 €Prix
  • LELEU Jules (1883-1961)

    Jules LELEU naît à Boulogne-sur-mer le 17 juin 1883. En 1909, associé avec son frère Marcel, il ajoute une branche "décoration" à l'entreprise familiale de peinture, puis créé en 1910 un atelier d'ébénisterie.

     

    Après la 1ère Guerre Mondiale, Jules se spécialise dans la création de meubles et devient un des premiers officiers de l’Ordre des Arts et Lettres, en raison de ses connaissances dans le milieu artistique. En 1920, les deux frères acquièrent un hôtel particulier de trois étages à Boulogne-sur-mer qu'ils aménagent en magasin d'exposition. La boutique prend le nom de "Leleu Frères".

     

    En 1924, la boutique s'installe à Paris et rencontre un véritable succès. En 1925, la maison remporte un Grand Prix à l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes, une commode est actuellement exposée au Metropolitan Museum of Art de New York.

     

    L'activité de la maison se développe avec  l'aménagement de paquebots en 1926, (notamment des prestigieux paquebots Normandie et France), puis la création de textiles et de tapis en 1930 dirigée par la fille de Jules Leleu, Paule. Ou encore la création d'un département "tissus-papiers-peints". 

     

    Après la Seconde Guerre Mondiale, la maison prend encore plus d'ampleur. Parmi les projets les plus connus, l'aménagement du train présidentiel, d'ambassades françaises et étrangères, des travaux pour le président américain Eisenhower, le Prince Pierre de Monaco, le Prince Takatma Tsu du Japon, le Roi du Roumanie ou encore la réalisation du salon français de l’Office des Nations Unies. En 1961, Jules Leleu meurt dans un accident de la circulation mais la direction de la Maison reste familiale.

     

    Cette famille de décorateurs, de créateurs et d'ensembliers est au sommet de la décoration française durant deux périodes très fécondes du XXe siècle : les années 1920-1948 sous la houlette de Jules Leleu, puis les années 1948-1970 sous la direction de son fils André Leleu, de sa sœur Paule, créatrice des tapis et leur frère Jean Leleu.