BAUDIT Louis (1870-1960) "La baie des trépassés"
Huile sur panneau, signé en bas à droite.
Dimensions du panneau : 28 x 38 cm
Dimensions avec le cadre : 36 x 48 cm
Expertise commissaire priseur

 

A noter : Annoté au dos du tableau "La baie des trépassés - 1935 - Rocher plus haut que nature."

BAUDIT Louis "La baie des trépassés"

1 200,00 €Prix
  • BAUDIT Louis (1870-1960)

    Louis Amédée BAUDIT naît à Mérignac, en Gironde le 30 novembre 1870. Petit fils du peintre Antonio de Brugada Vila, ami de Francisco Goya (1803-1863) et fils de Jean Amédée Baudit, peintre genèvois vivant en France depuis le milieu des années 1860, il étudie à Bordeaux auprès de son père puis rejoint Paris. En 1890, il s'expose pour la première fois à Paris au Salon des artistes et à Bruxelle au Salon de peinture où il obtient une médaille d'or.

     

    En 1894, il rejoint Genève et tombe sous le charme de la ville natale de son père. Se consacrant entièrement à son art, il réalisera de nombreux toiles des paysages genèvois, des vues du Lac Léman. Dans la ville, tout le monde le connait pour planter régulièrement son chevalet sur les quais ou au coeur de la ville, mais aussi pour ses frasques.

     

    Un jour, condamné à 24 heures d’arrêt, il arrive en voiture attelée à la prison Saint-Antoine en habit de soirée et chapeau haut de forme, accompagné d’un orchestre au son d’une marche funèbre … pour le plus grand plaisir des passants ! Pour ses 75 ans, il fait tirer un feu d’artifice à une heure du matin. La population n'est, alors, pas habituée à ce genre de dérangement et la farce sera sactionnée dès le lendemain d'une amende de 100 francs.

     

    Peintre et pastelliste, Louis Baudit est aussi un vrai épicurien, spirituel et amoureux de la nature. Il s'éteint en 1960 en laissant derrière lui une oeuvre estimée à plus de 2 000 toiles.