LECOURT Raimond (1882-1946)"Fontaine-la-Mallet en hiver" 

Huile sur toile, signée en bas à droite 

Dimensions de la toile : 65 x 92cm

Dimensions du cadre : 82 x 111cm 

Expertise commissaire priseur

 

Artiste exposé au Musée d'Art moderne André Malraux du Havre, au Musée Alfred-Canel de Pont-Audemer, au Musée Alphonse-Georges-Poulain à Vernon ou encore au Musée des Traditions et Arts Normands de Martainville-Épreville.

 

Dans cette vue de Fontaine-la-Mallet, il restitue un paysage en hiver avec diverses tonalités de rose qui dégagent une rélle torpeur hivernale et en même temps une douceur, une paisibilité particulière aux villages normands tant aimés de cet artiste havrais. 

 

 

LECOURT Raimond "Fontaine-la-Mallet en hiver"

2 500,00 €Prix
  • LECOURT Raimond (1882-1946)

    Raimond LECOURT nait au Havre en 1882. Après le décès de sa mère en 1889, puis de son père en 1894, il est recueilli par son oncle qui le place chez un architecte havrais. Si ses nombreux "gribouillages" dans les marges de ses cahiers irritent son instituteur, ce don précoce impressionne en revanche l'architecte qui le fait intégrer l'école des Beaux-Arts du Havre. Il y suit alors les cours de Charles Lhuillier avec pour condisciples : René et Henri de Saint Delis, Othon Friesz, Georges Braque ou encore Raoul Dufy. En 1899, une bourse municipale lui permet d'intégrer l’École des Beaux-Arts de Paris, où il retrouve ses camarades havrais dans l’atelier du peintre Léon Bonnat. Il termine sa formation au sein de l’atelier de Luc-Olivier Merson.

     

    En 1901, il débute au Salon des Artistes français avec sa toile "Le Herseur"; par la suite, il fait des envois réguliers et s'expose aux Salons, notamment au Salon des indépendants. En 1907, il installe définitivement son atelier à proximité du Havre, dans le village de Fontaine-la-Mallet. Ce dernier disparaitra malheureusement sous les bombardements lors de la libération du Havre en septembre 1944. Raimont LECOURT perd tout : sa maison, son atelier, ses croquis... Brisé, il se remet néanmoins à l'oeuvre. De nombreuses toiles de lui figurent alors au Danemark, en Allemagne, aux États-Unis, au Japon, en Grande-Bretagne. Souffrant d'une pneumonie, il s'éteint en 1946 à Fontaine-la-Mallet.

     

    Parmi les chefs de file de la peinture normande du premier milieu du XXème siècle, Raimont LECOURT retranscrit comme personne l'ambiance du Pays de Caux et de la Normandie.

     

    Dans leur ouvrage intitulé "Raimont LECOURT", Jacques et Philippe Malouvier le décrivent ainsi : "Peintre de la lumiere , chez lui le paysage n'est pas fermé. Toujours en accord avec la nature ,il lui faut la réalité d'un geste ou d'un effet pour que ses toiles prennent toutes leurs dimensions. Des plans simples, puissants, réalistes, mais son talent est incontestable. En regardant un de ses tableaux, on voit, on sent et on entend !! On entend le souffle haletant des chevaux sous l'effort. On souffre avec eux et la puissance de leurs muscles pour extraire les charrettes de cette lourde terre normande n'est pas que visuelle : on peine avec eux."