Commode Estampillée P.ROUSSEL Epoque Transition
Exceptionnelle commode à léger ressaut et sa superbe marqueterie de bois de rose, amarante et bois tabac.
Estampille de Pierre ROUSSEL, reçu maître ébéniste en 1745.
Estampille de contrôle "JME", Jurande des maîtres Menuisiers Ebénistes.
Meuble du XVIIIème siècle, d'époque et de style Transition.
Dimensions (Hauteur/Largeur/Profondeur): 89,5 x 130 x 60cm.
Expertise commissaire priseur.

 

Artiste exposé en France ( Paris : Musée du Louvre, Petit Palais, Musée des arts décoratifs; Lyon : Musée des Arts Décoratifs, ...) et à l'International (Boston-Museum of Fine Arts; Cleveland-Museum of Arts).

 

  • Forme : Droite avec façade à léger ressaut et pieds cambrés.
  • Ouvrants : 3 rangs de 5 tiroirs à traverses dissimulées  - 3 petits tiroirs au premier rang, sous le plateau de marbre, puis 2 tiroirs en long.
  • Ornementation : En facade : Chutes d'angle représentant des feuillages et sabots de pied en pattes de lion. Cul-de-lampe à motif de cassolette. Sur les tiroirs : Entrée de serrure sur chaque tiroir (clé d'origine fournie). En partie centrale, entrées de serrure à médaillon et couronne de feuillage, tête de lion sur le tiroir haut, anneaux de tirage sur les côtés.
  • Marbre : Plateau de marbre gris cerné d'un cavet sur trois côtés.
  • Marqueterie : Marqueterie de bouquets fleuris et d'instruments de musique. Bois de placage et marqueterie de bois de rose, amarante, bois tabac, sycomore et filets composites dessinant des réserves rectangulaires.

Commode Estampillée Pierre ROUSSEL époque Transition

32 000,00 €Prix
  • Estampille Pierre ROUSSEL (1745)

    Né en 1723, Pierre ROUSSEL est un très habile marqueteur qui a laissé une production variée et d'excellente qualité.

     

    Cité maître à Paris le 21 août 1745, Pierre Roussel s'établit à Paris, rue de Charonne, dans le quartier du faubourg Saint-Antoine, sous l'enseigne "L'Image de Saint Pierre" où il acquiert rapidement une grande notoriété. Considéré comme l'un des meilleurs ébénistes de son époque, il est très apprécié par ses confréres maîtres ébénistes.

     

    Son abondante production lui a permis de s'adapter avec raffinement à tous les styles du XVIIIème siècle. 

     

    On retrouve ainsi sur ces meubles de style Louis XV, des marqueteries aux motifs de fleurs, de noeuds de ruban ou il utilise parfois de la laque et des motifs dans le goût de l'Extrême Orient, très apprécié à l'époque. 

     

    Sur les meubles d'époque Transition et Louis XVI, Roussel privilégie les marqueteries de paysages architecturaux de villes, de rivière ou de ports, mais aussi des marquetteries à motifs géométriques.

     

    Il s'éteint en 1782.