Paire de fauteuils Epoque Louis XVI - Estampillés Jean-Baptiste SENE & Antoine GAILLIARD

Fauteuils cabriolet à dossier médaillon.

L'un porte l'estampille de Jean-Baptiste SENE et l'autre, l'estampille d'Antoine GAILLIARD.

Structures du XVIIIème siècle, d'époque et de style Louis XVI. Velours et assises modernes.

Dimensions (Hauteur/Largeur) : 86 x 51 cm

Expertise commissaire priseur.

 

  • Forme : Cabriolets à dossier en médaillon, montés sur pieds en fuseaux cannelés, traverses moulurés et cintrées, dés d'assemblage sculptés de feuilles. Accoudoirs moulurés terminés par un enroulement.
  • Garniture : Crin sur sangle et velours fauve lumineux sans tache et comme neuf.
  • Peinture : Peinture à la craie, rechampi blanc

Fauteuils Estampillés Jean-Baptiste SENE & Antoine GAILLIARD époque Louis XVI

1 300,00 €Prix
  • Estampille Jean-Baptiste-Claude SENE (1769)

    Issu d'une célèbre lignée de menuisiers parisiens,Jean-Baptiste-Claude Sené, né en 1747, est le fils aîné de Claude Ier Sené et petit-fils de Jean Sené. Considéré comme le plus grand menuisier en siège français du règne de Louis XVI, au même titre que Georges Jacob, il s'établit à Paris rue de Cléry, à l'enseigne du "Gros Chapelet".

     

    Proportions majestueuses, ampleur et néanmoins légèreté des formes, exécution irréprochable : son talent suscite très vite un grand intérêt. Il obtient sa maîtrise le 10 mai 1769. S'il réserve sa production dans un premier temps à une clientèle privée, il devient avec Jean-Baptiste Boulard, fournisseur du Garde-Meuble de la Couronne dès 1785. Il fournira ainsi du mobilier pour les résidences royales du château de Saint Cloud, de Versailles, Compiègne ou encore Fontainebleau et comptera parmi sa clientèle divers membres de la famille royale : Madame Elisabeth, Madame Louise, le Comte de Provence, le prince de Condé, le duc de Penthièvre, etc.

     

    A la Révolution, les administrations de la République viennent remplacer sa clientèle royale et princière. Il produira ainsi encore de nombreux meubles de luxe et d'autres ouvrages de fabrication courante. Il s'éteint en 1803.

     

    Artiste exposé en France (Musée des Arts décoratifs, Musée Carnavalet, Musée du Louvre, Musée Nassim-de-Camondo, Château de Chantilly, Château de Compiègne, Château de Fontainebleau, au Château de Versailles et au Petit Trianon), au Royaume-Uni (Victoria and Albert Museum - Londres), aux Etats-Unis (Museum of Fine Arts - Boston, Paul-Getty Museum - Malibu, Metropolitan Museum - New-York) au Portugal (Calouste Gulbenkian - Lisbonne).

  • Estampille Antoine GAILLIARD (1781)

    Antoine GAILLIARD fut reçu maître le 19 septembre 1781. En raison de son accession tardive à la maîtrise, il n'a produit essentiellement que des sièges et des lits Louis XVI, mais en bon nombre.

     

    Installé rue Saint Nicolas à Paris, puis rue de Charenton au moment de la Révolution, il a notamment livré des meubles au château de la Roche Guyon. Par la suite, le garde meuble impérial lui commanda du mobilier de salon et de salle à manger destiné au service des grands officiers de la couronne.

     

    On dit d'Antoine GAILLIARD qu'il avait le don de la légèreté et de la finesse. Ainsi ses meubles sont de fabrication classique, soignée, ont de belles proportions et s'ornent de sculptures délicates.